IMG20211020162849.jpg

Expression corporelle
du mercredi 16h
Gwendoline

Première période

 

Bonjour chers parents !

 

Bienvenue sur le blog pour partager avec nous quelques instants de notre aventure corporelle !

 

C’est parti pour cette rentrée 2021.

L’ambiance a tout de suite pris.

Il y a eu quelques petites larmes au moment d’entrer la première fois mais ça n’a duré que quelques secondes. 

Dès le début de la séance nous comprenons que nous allons bien nous amuser.

Gwendoline a tendance à perdre la tête lors de l’appel, mélangeant les prénoms, nous annonçant absent alors qu’on est bien là...bref les premiers rires se font déjà entendre.

Nous avons aussi fait la connaissance de Monsieur Popotin, notre mascotte.

A tour de rôle, lorsque nous l’avons dans les mains nous pouvons prendre la parole pour partager avec le groupe une anecdote si nous le souhaitons.

Comme ça on ne se coupe pas la parole et une fois que le tour est terminé nous sommes prêts à commencer !

 

L’objectif de l’atelier est de prendre conscience de son corps et du fait que l’on peut s’exprimer avec de différentes façons.

La musique est très présente tout au long des séances.

C’est pour cela qu’entre nous, nous appelons l’atelier “l’atelier de danse”, c’est plus facile à dire que expression corporelle.

 

Pour les premières séances, le plus important est de se sentir en confiance et de prendre conscience de l’aspect ludique.

Venir à l’atelier de “danse” c’est avant tout venir s’amuser et rigoler avec ses camarades.

Et cet objectif est déjà plus qu’atteint : ça chante, ça danse, ça crie, ça rigole, bref nous sommes une troupe de petits foufous et ça tombe bien, Gwendoline est une petite rigolote comme nous : elle parait grande mais dans sa tête elle a 3 ans comme nous, elle s’amuse autant que nous et ça nous donne encore plus envie de nous amuser.

L’aspect ludique est passé beaucoup à travers l’utilisation des comptines au départ : beaucoup ne nous sont pas inconnues, c’est donc rassurant au début d’avoir quelque chose de familier.

Et pour ceux ayant participé à l’éveil artistique 2 ans l’an dernier, ça permet une continuité.

Les comptines sont source d’inspiration pour y mettre des gestes et mouvements dessus : bateau sur l’eau, savez-vous planter les choux, meunier tu dors, un petit pouce qui danse, sur le pont d’Avignon…

Nous adorons le moment où vient Jean petit qui danse car nous la faisons au miroir, c’est rigolo de se voir à travers.

Petit à petit les comptines diminuent pour laisser place à différentes mélodies rigolotes.

A travers l’imaginaire, Gwendoline nous fait découvrir différentes façons d’utiliser son corps et des notions qui servent ensuite pour danser.

Certaines musiques nous font par exemple voyager dans différents pays de la danse : par exemple il y a le pays des pas chassés, celui des pointes de pieds, des sauts, des tours…

Dans chaque pays, nous ne pouvons nous déplacer qu’en fonction du mouvement qu’il représente.

 

Il y a aussi des jeux sans musique afin de travailler notre corps autrement.

Avec la forêt des animaux, Gwendoline essaie de nous attraper, mais si nous marchons selon un certain animal elle ne peux pas nous avoir.

On rigole beaucoup avec ce jeu.

Nous faisons aussi parfois un parcours de motricité en fin de séance pour travailler notre équilibre, les sauts, les pas chassés et d’autres choses qui nous seront utiles pour la danse.

 

Gwendoline trouve que nous avons déjà une super cohésion de groupe.

Au tout début un ou deux n’osaient pas venir danser, ils restaient spectateurs.

Pas de souci, ça leur a permis de se mettre à l’aise tranquillement car c’est drôle de voir ses copains s’amuser.

Et ça les a mis vite en confiance car maintenant tout le monde participe, c’est trop chouette !

 

Il est temps de vous laisser et de vous donner rendez-vous en décembre pour la suite de nos aventures…

 

Vos petits danseurs en herbe et Gwendoline