top of page
IMG20231020154526.jpg

Petit Éveil théâtre
du vendredi 15h30
Gwendoline

Troisième période

 

Chers parents bonjour !

 

Nous voici de retour pour le premier blog de 2024 !

Nous avons été ravis de nous retrouver en janvier pour poursuivre l’aventure théâtrale. A croire qu’il n’y a pas eu de coupure.

 

La confiance et la cohésion de groupe ont encore pris de l’ampleur. Ceux qui n’osaient pas encore prendre la parole lors du tour de parole le font ! Notre moment préféré : l’appel. Nous continuons de répondre à Gwendoline que nous ne sommes pas là quand elle nous appelle, certains sont sur la lune, d’autres dans leur lit… ça nous faire bien rire.

 

Pour l’échauffement, nous avons beaucoup utilisé la musique.

Le jeu du pinceau a beaucoup de succès : nous nous recouvrons de peinture invisible et sur le rythme de la musique nous utilisons notre corps comme s’il était un pinceau géant et faisons des dessins sur le sol et dans l’espace.

 

Puis pour travailler les émotions en groupe, Gwendoline nous a proposé de faire des parcours.

 

La notion de parcours amène facilement le ludique. Mais nous ne faisons pas les parcours comme n’importe qui. A chaque tour, Gwendoline nous propose une émotion : nous ne sautons ou rampons pas de la même manière en étant content ou en colère par exemple.

 

Gwendoline nous raconte aussi parfois des histoires simples que nous mimons au fur et à mesure des actions.

 

Et pour le temps d’impro, sur cette période nous avons aimé voyager à Blablaland.

C’est chouette, car à Blablaland on parle en “blablabla”. C’est drôle et nous nous prêtons tous au jeu. Il n’y a pas la timidité de devoir dire des choses précises. Cela permet de développer et accentuer le jeu corporel et les expressions du visage.

 

Puis nous avons commencé à réfléchir au “pestacle” que nous vous proposerons le 24 mars. Il se murmure que le fil rouge qui liera les différents exercices et petites histoires sera la Pat Patrouille. C’est nous qui avons choisi le thème !

 

Sur ce, nous vous souhaitons de belles vacances et vous donnons rendez-vous aux prochaines vacances !

Vos comédiens en herbe et Gwendoline

Deuxième période

 

Chers parents bonjour !

 

Nous voici de retour pour la suite de nos aventures théâtrales !

 

Commençons par l’ambiance qui est toujours au beau fixe.

 

Gwendoline constate une vraie cohésion de groupe qui s’installe. Le sens du collectif est important au théâtre et nous en prenons conscience. La bienveillance que nous avons les uns envers les autres permet à ceux qui sont plus réservés de gagner petit à petit en confiance et on voit leur oeil espiègle commencer à se manifester.

 

Cette période, Gwendoline nous a amenés à accentuer le travail corporel.

En effet, au théâtre on ne peut pas incarner un personnage si corporellement nous ne nous “transformons” pas. Le travail d’échauffement en marche est un bon outil. Nous avons beaucoup aimé jouer avec les marches déformantes par exemple : marcher avec une tête lourde, un gros ventre, le corps qui nous gratte de partout, les pieds collés, un nez très long…

Nous avons aussi joué avec les éléments : marcher dans le froid, sous la chaleur, face à une tempête…

 

Nous prenons de plus en plus conscience que le corps est un bon outil pour exprimer des émotions.

 

Tous les exercices que nous avons découverts en début d’année sont toujours très utiles pour travailler.

 

Mais Gwendoline a ajouté une nouvelle notion : le travail de l’intensité.

En effet, nous pouvons par exemple être un petit peu joyeux, moyennement ou extrêmement joyeux.

Le jeu des cerceaux des émotions est parfait pour travailler l’intensité : dans le cerceau jaune nous exprimons une petite joie, une un peu plus grande dans le vert, une encore plus grande dans le bleu et une extrême dans le rouge.

Et selon l’intensité, l’effet comique ne sera pas le même. Nous prenons conscience que souvent, quand nous sommes spectateurs de nos camarades, nous rigolons beaucoup plus quand les comédiens en font des caisses.

Alors nous aussi petit à petit nous osons plus.

Bien sûr chacun va à son rythme !

 

Pas de théâtre sans nos petites histoires à improviser.

Nous avons continué l’histoire de l’inspecteur, mais cette fois ce sont certains d’entre nous qui jouons l’inspecteur de police, et franchement on aime bien !

Nous avons aussi joué avec monsieur Popotin, notre mascotte : l’un d’entre nous commence à parler avec lui, comme si nous pensions qu’il était humain et qu’il nous parlait réellement. Un camarade arrive et essaie de nous ouvrir les yeux sur le fait que c’est un jouet, mais nous devons tout faire pour le convaincre que Monsieur Popotin est réel.

Enfin, Noël approchant, Gwendoline nous a proposé des histoires thématiques comme celle d’un enfant qui rencontre le Père Noël, mais ce dernier est persuadé d’être quelqu’un d’autre. Comment allons-nous faire si Papa Noël a perdu la mémoire ?

 

Tout est fait pour nous aider à développer notre confiance en nous et notre imaginaire. Et surtout, on doit le faire en s’amusant, c’est l’essentiel ! Et de ce côté là l’objectif est pleinement réussi !

Et pour finir nous avons commencé à réfléchir au petit spectacle que nous vous proposerons le dimanche 28 mars prochain (Gwendoline va bientôt vous envoyer plus d’informations). Nous avons choisi le thème, mais ça, chut, c’est un secret pour le moment !

Nous vous en dirons plus dans quelques temps…

 

Il ne nous reste plus qu’à vous donner rendez-vous en 2024 ! Et attendant, passez de très belles fêtes de fin d’année !

 

Vos comédiens en herbe et Gwendoline

Première période

 

Bienvenue pour notre premier rendez-vous blog.

 

La petite aventure théâtrale a bien commencé.
C’est chouette l’ambiance a pris direct. Certains d’entre nous sont déjà très à l’aise et dynamiques, d’autres plus réservés, mais tous sommes en confiance et ravis de nous retrouver toutes les semaines. Les larmes de rentrée n’ont pas duré bien longtemps.


Il faut dire que Gwendoline a donné le ton dès la première semaine.

 

Le théâtre c’est avant tout du jeu, et qui dit jeu dit s’amuser et rigoler. Elle a 3 ans et demi dans sa tête et dès l’appel elle fait des blagues en mélangeant nos prénoms. C’est drôle, la bonne ambiance est donc là dès le début de l’atelier !

Nous commençons les séances par un échauffement assis avec la mouche : nous cherchons la mouche du regard en hauteur, en bas, sur les côtés… puis elle se transforme en araignée qui va se promener sur tout le corps. C’est très ludique et cela nous permet de nous mettre en conditions tranquillement, surtout pour ceux qui ont eu besoin au départ de se mettre en confiance pour participer.

Puis vient le moment de se lever pour des jeux collectifs. Nous jouons et en jouant nous nous initions au théâtre. Beaucoup d’entre vous ont déjà entendu parler de notre jeu de la fusée. Nous en sommes fans. Le fond de la salle se transforme en fusée, nous prenons place à bord tous ensemble. Elle nous fait bouger dans tous les sens puis nous emmène dans différents endroits : le pays de la joie, de la colère, des bébés, des grimaces, du silence… Et alors nous nous promenons dans le reste de la salle en jouant l’émotion ou l’état. Certains d’entre nous sont déjà très expressifs.


Certaines semaines Gwendoline change avec le jeu du magicien : l’objectif est le même mais c’est grâce à ses pouvoirs magiques que Gwendoline va nous donner le pouvoir des émotions.

Nous avons aussi découvert la notion d’improvisation. Non seulement nous jouons avec les émotions, mais nous développons aussi notre prise de parole. Nous découvrons aussi la notion de spectateur : écouter, rester assis et calme, encourager nos camarades, prendre du plaisir à les regarder…


Chaque semaine nous avons travaillé la même histoire. Ce travail se fait en deux temps. Nous faisons d’abord l’histoire avec Gwendoline : elle joue un personnage et à 3 ou 4 camarades, nous jouons ensemble le 2e personnage. C’est plus facile au départ de participer en étant avec d’autres copains de jeu que tout seul dans le rôle, et Gwendoline est en face pour nous encourager et participer avec nous, c’est plus rassurant.


Ensuite, ceux qui veulent peuvent refaire l’histoire mais en duo : Gwendoline est dans le public et nous passons individuellement dans chacun des deux personnages. Cela peut être plus intimidant au départ, mais au fur et à mesure nous gagnons en confiance. 


Bien sûr pas d’obligation, nous avons le droit de ne pas passer si c’est trop tôt pour nous.

Chacun évolue à son rythme et Gwendoline se montre beaucoup à notre écoute pour cela. Et ça porte ses fruits puisqu’à l’avant-dernière séance, nous avons été 9 sur les 10 à vouloir essayer de passer sur la session en duo.

C’est chouette !

L’histoire du moment est le marchand : un client (ou plusieurs) vient pour acheter un doudou, mais le marchand (l’un de nous ou Gwendoline sur la session collective) nous donne autre chose (un livre, des patates, des chaussettes…). Le client n’est bien sûr pas content. C’est drôle à voir pour les spectateurs et drôle à jouer pour les comédiens car on dit des choses drôles.


Pour l’instant, ça part parfois dans tous les sens. Nous apprendrons petit à petit à nous canaliser. Pour le moment l’objectif est avant tout de rigoler et d’oser venir sur le plateau. Ce qui nous permet de déjà prendre conscience que le théâtre c’est très amusant.

Et pour finir en beauté cette première période, ambiance Halloween. Nous pouvons venir déguisé, car le théâtre c’est aussi se costumer pour se transformer en des personnages amusants !

Il est maintenant temps de nous arrêter. Nous vous raconterons la suite de nos aventures en décembre. Alors à très vite  !

Vos comédiens en herbe et Gwendoline