Éveil Théâtre

Gwendoline - vendredi 15h30

Dernière Période

Troisième période

Bonjour chères familles !

 

Nous revoici pour partager avec vous ce début d’année 2021 !

 

L’année a bien débuté grâce à la reprise des ateliers en présentiel, youpi !

 

Quel plaisir de se retrouver tous ensemble.

 

J’ai pu constater que la période précédente en visio n’a en rien perturbé le travail commencé depuis septembre, bien au contraire.

 

Ceux qui étaient déjà à l’aise avant le deuxième confinement ont continué sur leur lancée.

 

Et pour certains qui étaient sur la réserve, cette période leur a permis d’évoluer tranquillement, à leur rythme, dans un environnement qui était pour eux rassurant et familier.

 

Ce début 2021 a permis l’apparition de nouveaux déclics en termes d’aisance et lâcher prise.

Il y a aussi une très belle cohésion de groupe.

 

Niveau exercices, j’ai proposé à nos comédiens un mélange d’exercices faits en septembre et octobre et de nouveaux. Les objectifs de cette période : la poursuite du travail sur les émotions et accentuer l’expression corporelle.

 

Nous avons aussi travaillé un peu sur la voix, mais plus légèrement, cet axe sera renforcé le mois prochain.

Certains classiques comme les rues des émotions (traverser des rues dans l’état correspondant à son nom, exemple “rue de la joie”) qui sont collectifs ont évolué pour amorcer un travail individuel.

En effet, maintenant que nos comédiens arrivent tous à évoluer plus ou moins facilement en groupe, je souhaite les amener tous à avoir cette même aisance quand ils passent seuls, devant leurs camarades.

Certains comédiens y vont en douceur, c’est normal chacun à son rythme, mais désormais tous se prêtent au jeu, alors qu’en octobre certains n’y arrivaient pas encore.

 

Concernant les petites improvisations, début janvier l’après Noël a été source d’inspiration : découvrir un super cadeau, avoir un cadeau qui est “nul” et demander des explications au Père Noël ou aux lutins.

Un autre jeu a bien plu aux comédiens : le voleur. Un gardien de musée inspecte sa salle, mais quand il a le dos tourné un voleur entre pour essayer de dérober une statue.

Quand il est pris sur le fait par le gardien, le voleur va devoir trouver des explications. Le gardien se fera-t-il avoir ?

 

Là aussi, désormais tous les enfants se prêtent au jeu des improvisations.

C’est chouette de les voir évoluer au fil du temps et gagner en confiance ! Ils ont tous pris conscience que le théâtre c’est avant tout s’amuser à inventer des histoires !

 

Sur ce, il est temps de nous quitter le temps des vacances de février.

 

Alors, je vous souhaite de bonnes vacances et rendez-vous aux prochaines vacances pour le nouveau débrief !

 

Gwendoline

Deuxième période

Ho ho ho ! Bonjour les parents !

 

Nous voici à quelques jours de Noël, l’heure de partager avec vous nos derniers ateliers !

 

Le retour des vacances de la Toussaint a été chamboulé par le contexte sanitaire et le confinement.

En nous quittant en octobre je ne pensais qu’on ne se reverrait pas en présentiel de sitôt.

Mais ne vous inquiétez pas, ça ne nous a pas empêché de profiter ensemble à distance, bien au contraire !

 

Je voudrais déjà commencer par vous remercier, de votre investissement dans ces cours en visio, d’avoir fait en sorte que les enfants soient disponibles, aient un ordinateur ou une tablette à disposition, que les nounous se mettent aussi en mode visio, d’accompagner les plus hésitants ;)

 

C’est tous ensemble que nous avons permis à nos comédiens de continuer à jouer. En effet, le théâtre peut prendre différentes formes.

Donc MERCI à tous !

 

De manière générale, les enfants se sont très bien adaptés.

Certains peuvent se montrer plus réservés, il est arrivé qu’un enfant ne veuille pas un jour participer ou soit juste spectateur de ses camarades. Il est essentiel de se montrer à leur écoute et de les laisser aller à leur rythme.

Et j’ai remarqué de belles évolutions au fil des semaines. Chez certains réservés, le fait d’être à la maison a même permis de trouver un cadre familier pour eux et de les aider à plus oser petit à petit.

Et sur ce point, j’ai pu constater des changements impressionnants chez certains petits comédiens qui étaient déjà présents l’an dernier et se montraient très réservés.

Le 1er confinement de l’an dernier a été bénéfique pour eux, si je puis dire, puisqu’à la rentrée ils se sont montrés beaucoup ouverts, expressifs, voire foufous et lors de ce deuxième confinement ils ont fait partie des moteurs et ont permis aux autres de très vite trouver leurs marques, ce qui est très chouette.

Même si on a tous désormais hâte de se retrouver en réel le plus vite possible.

 

Parlons programme !

 

Afin de mettre les enfants tout de suite en confiance et leur montrer que la visio pouvait être ludique j’ai mis en place le rituel du musée en début de chaque séance : ce jeu est basé sur le principe des statues.

 

Je suis la gardienne du musée et je contrôle les caméras de surveillance.

Quand je regarde ailleurs les statues peuvent bouger mais dès que je regarde l’écran plus un geste.

Puis direction la salle des statues joyeuses, en colère, monstrueuses…

Toujours un temps collectif avec différents petits jeux comme les balles magiques qui nous font faire différentes choses ou la machine à voyager.

Des petits jeux individuels pour travailler le corps, les émotions, la voix, les associations d’idées, l’imagination.

Citons par exemple le “pourquoi es-tu ?” (joyeux, en colère…), “je suis président parce que”, l’objet magique qui peut se transformer en plein de choses, le cadeau bizarre…

Puis une petite impro par deux en fin de séances sur les dernières sessions.

Le marchand a été exploité au départ pour permettre aux enfants de découvrir l’impro en visio à partir d’une impro qui leur paraissait familière, l’ayant travaillée en présentiel. On a pu accentuer le travail de la colère avec.

Les lutins bêtises ont aussi bien plu avec des lutins farceurs qui devaient trouver des excuses pour ne pas se faire gronder par papa Noël d’avoir cassé le cadeau.

Ces petites impros ont permis d’approfondir le jeu des émotions, le corps mais aussi la voix en la transformant selon les personnages.

 

Afin de s’adapter à l’âge de nos comédiens et leur rythme, les séances se font sur 30 minutes en demi-groupes.

L’attention n’est pas la même devant un ordinateur qu’en présentiel, surtout quand les enfants ne participent qu’à tour de rôle.

Ce format permet qu’ils passent moins de temps à attendre que tout le monde passe et donc d’éviter qu’ils se dissipent trop vite.

Ils travaillent tout autant qu’en 1h de présentiel mais sur un format plus concentré.

Je pense que c’est vraiment ce qui leur convient, l’expérience du premier confinement et ces dernières semaines le confirment.

 

Reste à espérer qu’on pourra très vite se retrouver en présentiel. Le réexamen de la situation sanitaire est prévu pour le 7 janvier.

Nous reprendrons donc en visio la première semaine de la rentrée. Pour la suite, je vous en informerai dès que je saurai.

 

En attendant, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année. Prenez soin de vous et à l’année prochaine ! ;)

Je laisse le dernier mot à nos comédiens. Nous n'avons pas pu prendre de photos mais avons essayé de faire un petit message en vidéo.

Le cadrage n’est pas parfait pour tous, c’est normal, et certains ont participé plus timidement mais ça permet de conclure sur un joli coucou de fin d’année !

 

A très bientôt !

 

Gwendoline

Première période

Bonjour à vous chères familles de nos jeunes artistes !

 

C’est parti pour notre premier compte rendu. Nous vous donnerons rendez-vous à chaques vacances pour partager avec vous nos séances.

 

Ah le plaisir de se retrouver mi-septembre.

Pour les anciens, nous ne nous étions pas vus en physique depuis mars même si la visio avait permis de garder le contact.

Nous en avons discuté à la première séance, ils étaient contents d’avoir pu faire du théâtre devant l’ordinateur.

J’en profite donc pour vous remercier encore de votre implication lors du confinement et de leur avoir permis de se retrouver

chaque semaine en virtuel ;)

Pour les nouveaux venus, ils se sont très vite intégrés.

Le ton a été donné dès la première séance : nous sommes là pour découvrir des choses sur le théâtre mais avant tout pour s’amuser et rigoler.

 

Chaque séance commence en cercle pour faire l’appel de manière rigolote et faire un petit tour de parole pour raconter ce qu’on a envie de partager avec le groupe ;)

 

Puis on commence l’échauffement. Différents exercices ludiques sont proposés pour chauffer le corps : star wars (esquiver le sabre laser en sautant, se baissant, tournant…), en musique, la mouche qui nous fait bouger partout pour la chercher…

 

L’échauffement se poursuit par des jeux théâtraux collectifs.

Ces exercices seront proposés tout au long de l’année, mais en début d’année ce temps est encore plus exploité.

La force du collectif et la cohésion de groupe sont importants.

En effet, pour les plus réservés il est plus facile de se laisser guider par les plus à l’aise.

Et comme on est tous ensemble il n’y a pas la question du regard de l’autre.

Chacun peut évoluer à son rythme.

Quand l’inspiration n’est pas encore là il suffit de suivre les autres.

Le mimétisme en début d’année est très exploité.

Parmi les exercices, la rue a beaucoup de succès : il s’agit de traverser différentes rues (de la joie, colère, des monstres…) en se laissant envahir par l’état demandé.

Des variantes comme la machine à voyager, l’histoire contée...permettent de travailler les mêmes notions sans tomber dans une routine qui pourrait lasser.

 

Pour finir, nous nous asseyons côté “public” et par 2 ou 3 certains viennent jouer des impros.

Les premières semaine l’objectif et d’oser venir sur le plateau de jeu devant le regard de ses camarades, de jouer au sens premier du terme (car oui l’impro c’est s’amuser) et de prendre conscience des premières notions techniques : parler fort (mais pas crier), utiliser son corps, se déplacer, écouter son partenaire…

Ceux qui sont le plus à l’aise commence à approfondir ces notions, ce qui permet de leur donner un rôle moteur.

Pour ceux qui y vont timidement pour le moment, ça viendra petit à petit.

Mais à l’issue de la dernière semaine avant les vacances, ceux qui ne voulaient pas encore monter sur le plateau sont venus

jouer leur première histoire.

Il est en effet important au départ de ne pas forcer, juste encourager à venir mais si un comédien veut rester uniquement spectateur pas de souci, il peut ainsi prendre conscience que ce que font ses camarades c’est drôle (car on rigole beaucoup) jusqu’à ce qu’il se sente en confiance. Et là c’était le bon moment pour tous !

En les accompagnant pour jouer avec eux, les plus réticents ont joué le jeu.

Nous pourrons donc approfondir au retour des vacances.

Parmi les différentes impro une a eu beaucoup de succès, elle a été redemandée à la dernière séance : le marchand.

Un client vient acheter quelque chose mais le marchand lui donne tout sauf cette chose.

Donc le client va s’énerver, c’est drôle et c’est drôle pour le marchand car il peut donner plein de choses improbable et rigolotes.

C’est un classique de début d’année.

Elle est très ludique et la notion d’amusement est très communicative avec.

Pour les anciens ils peuvent ainsi oser plus que ce qu’ils osaient avant (il y a des très belles surprises de la part de certains) et les nouveaux comédiens se prennent vite au jeu.

Et après les vacances nous innoveront avec des nouvelles impros pour tous !

 

Sur ce il est l’heure vous souhaiter de très bonnes vacances et rendez-vous aux prochaines vacances pour la suite des aventures !

 

A très vite !

 

Gwendoline