IMG20211015160400.jpg

Éveil théâtre du vendredi 15h30
Gwendoline

Première période

 

Bonjour chers parents !

 

Bienvenue sur le blog pour partager avec nous quelques instants de notre aventure théâtrale !

 

C’est parti pour cette rentrée 2021 entre le plaisir de se retrouver pour les anciens et de découvrir les nouveaux camarades de jeu.

 

L’ambiance a tout de suite pris.

Certains sont directement très à l’aise, d’autres un peu plus réservés, mais la timidité commence déjà à s’estomper pour la plupart.

Dès le début de la séance nous comprenons que nous allons bien nous amuser.

Gwendoline a tendance à perdre la tête lors de l’appel, mélangeant les prénoms, nous annonçant absent alors qu’on est bien là...bref les premiers rires se font déjà entendre.

 

Nous avons aussi fait la connaissance de Monsieur Popotin, notre mascotte.

A tour de rôle, lorsque nous l’avons dans les mains nous pouvons prendre la parole pour partager avec le groupe une anecdote si nous le souhaitons.

Monsieur Popotin sera aussi présent bientôt sur les improvisations, car il est là pour nous apprendre à ne pas tourner le dos sur scène et parler bien fort.

 

Commence alors la séance avec des échauffements corporels et vocaux selon les séances.

Nous travaillons beaucoup sur les marches pour le moment.

Nous gonflons notre bulle imaginaire dans laquelle nous entrons avec l’objectif de ne jamais la toucher.

Il faut marcher dans l’espace sans toucher nos camarades ni les murs et objets.

Chacun évolue dans la salle et selon les exercices nous sommes amenés à marcher sur de drôles de sols (collant, rebondissant, glissant…), à nous statufier et nous glisser dans différents personnages avec le musée qui nous plait beaucoup (car quand Gwendoline a le dos tourné nous pouvons bouger et faire des grimaces).

Pour la voix nous commençons à découvrir qu’au théâtre il faut parler fort, sans pour autant crier.

Avec des cerceaux nous jouons sur les distances, plus nous nous éloignons, plus nous montons la voix, souvent assez naturellement.

 

L’un des objectifs de cette première période : prendre conscience que pour incarner un personnage il faut transformer son corps, son visage et sa voix, bien entendu en s’amusant.

Nous travaillons beaucoup les émotions principales (joie, colère, tristesse, peur) et quelques autres états.

A notre âge, la répétition des exercices nous permet de nous familiariser petit à petit avec ces notions et de gagner en aisance et confiance au fil des séances.

Mais pour ne pas avoir la sensation de faire toujours la même chose, Gwendoline nous propose des formes différentes lors du temps de jeux collectifs : la machine à voyager qui nous emmène dans les différents pays des émotions, la rivière de cerceaux à traverser (chaque couleur représentant une émotion différente), 1,2,3, popotin qui nous fait bien rire par son nom (nous sommes en ligne et jouons une émotion jusqu’à Gwendoline nous dise 1,2,3, popotin pour que nous nous tournions puis jouions une nouvelle émotion), la boîte à émotions (on ouvre une boîte qui nous fait plaisir, nous énerve, nous rend triste…)...

Sur certains de ces exercices, nous passons en demi-groupe car c’est intéressant et constructif d’être parfois spectateur afin de voir ce que font nos camarades, c’est source d’inspiration.

 

Enfin vient le temps de découvrir la notion d’improvisation à travers différentes histoires amusantes.

A chaque séance, Gwendoline nous a proposé une histoire différente. Les objectifs lors des premières séances sont de découvrir l’aspect ludique et rigolo de l’improvisation et d’oser tous monter sur le plateau devant ses camarades.

Un ou deux comédiens en herbe ont pu rester spectateur uniquement au début, mais déjà tout le monde ose désormais venir jouer sous le regard de ses camarades.

Certains le font avec un peu de réserve pour le moment, mais la confiance va grandir au fil du temps !

Parmi les improvisations proposées, il y a eu : le marchand qui nous vend tout sauf ce qu’on demande et ça nous énerve vite, tu viens? non ! (un copain demande à un autre de venir dans un super endroit et malgré nos arguments celui-ci préfère rester lire), la bêtise (nous renversons un bac avec des petits objets mais face à Gwendoline nous lui faisons croire que c’est quelqu’un d’autre qui a fait la bêtise), l’inspecteur de police (l’inspecteur nous suspecte d’un crime mais nous trouvons des réponses à toutes ses questions pour qu’il nous croit innocent)...

Maintenant que nous avons vu que c’est très amusant, nous reprendrons certaines de ces histoires après les vacances pour les approfondir.

 

Bref, nous avons hâte de continuer de bien nous amuser !

Nous vous donnons rendez-vous en décembre pour partager avec vous la suite des nos aventures artistiques !

 

Bonnes vacances !

 

Vos petits comédiens en herbe et Gwendoline